Le canyoning : son histoire et sa pratique

Envie de pratiquer une activité sportive tout en parcourant la beauté d’un paysage naturel ? Explorez les plus beaux sites de canyons français. Il s’agit d’une activité qui convient à tous les sportifs souhaitant expérimenter de nouvelles sensations aventurières. Pour vous aider à mieux connaître les différents aspects de ce sport, nous avons réuni dans cet article toutes les informations susceptibles de vous intéresser.

Histoire du canyoning

Au début, le canyoning était une activité pratiquée par des groupes de personnes spécifiques. Elle faisait partie des quotidiens des chasseurs et des pêcheurs qui habitaient aux alentours des montagnes. Ils étaient obligés de passer dans les gorges et s’aventuraient dans les cours d’eau pour pratiquer leur métier.

Faute d’équipements indispensables pour appréhender ces lieux mystiques, les explorateurs et les chercheurs ne s’équipaient que de grosses cordes résistantes et quelques planches de bois. Ils les utilisaient pour descendre et escalader les parois rocheuses des canyons. D’ailleurs, la descente du Verdon par Edouard-Alfred Martel et ses équipiers en 1905 a marqué l’apparition du canyoning. Celle-ci a été suivie par la découverte du berceau du canyoning loisirs par Lucien Briet entre 1907 et 1908.

Comme le canyoning n’a attiré que les alpinistes amateurs, les spéléologues et les explorateurs de faune et de flore, la redécouverte du canyoning dans les années 1970 a marqué le début de sa nouvelle histoire et de son développement.

Depuis 2010, le canyonisme est devenu une activité professionnelle publique reconnue officiellement par l’État. Le syndicat national de moniteurs Canyon ou le SNMC a été également créé la même année. Puis, il a été validé par les autorités le 29 août 2011.

Pour découvrir le canyoning et les plus beaux sites du Verdon et des Alpes-Maritimes, n’hésitez pas à visiter des sites spécialisés afin d’en savoir plus sur cette pratique.

Les caractéristiques d’un canyon

La plupart des gorges se sont formées à partir des sols calcaires. Ces gorges comportent un passage étroit situé entre deux murs rocheux. Lors de la pratique du canyoning, le niveau de difficulté à franchir varie en fonction des spécificités utilisées par la FFME. Si nous prenons par exemple les parcours des canyons niveau 1, ils se caractérisent par la marche, les escalades et désescalades assez simples ainsi que des sauts de plus de 3 mètres.

Quant aux descentes en rappel, elles sont inférieures à 10 mètres. Pour le canyon de niveau 3, vous pouvez avoir des sauts qui excèdent les 5 mètres de hauteur avec une trajectoire probablement délicate. Elle vous conduira dans des vasques de courant d’eau et des descentes en rappel dépassant les 30 mètres d’altitude.

Enfin, les parcours des canyons de difficulté intermédiaire ou canyons niveau 2 se caractérisent par des sauts de 3 à 5 mètres ainsi que des descentes en rappel avoisinant les 20 mètres. Ils se terminent généralement dans des vasques d’eau paisible de moins de 30 mètres.

Les conditions requises pour faire du canyoning

Pour faire du canyoning, il est tout d’abord important d’avoir une bonne condition physique. Comme certains parcours peuvent durer des heures, vous devrez avoir l’énergie nécessaire pour tenir jusqu’au bout de l’aventure.

Pour réussir les escalades et les désescalades ou parcourir les passages glissants, vous devrez avoir un bon équilibre. D’ailleurs, le canyoning est déconseillé aux personnes effrayées par le vide. Bien qu’il n’existe pas d’âge idéal pour faire du canyoning, il est surtout conseillé aux adultes et aux enfants de plus de 13 ans.

Les différentes techniques de canyoning

Il existe différentes sortes de techniques pour faire du canyoning. Pour les maîtriser, il est recommandé de se faire accompagner par un guide professionnel certifié. Il pourra également vous aider à déterminer le canyon adapté à votre niveau et vous donner des conseils pour pratiquer l’activité en toute sérénité. D’ailleurs, cette activité sportive en plein air regroupe une fédération dédiée aux accompagnateurs professionnels. Voici quelques techniques de base que vous devrez maîtriser.

La marche

La majorité du parcours pour entrer dans un canyon s’effectue à pied. Ainsi, vous devrez marcher selon le rythme qui vous convient. Inutile de courir ou faire des petits sauts sur les rochers. Le canyon est généralement un terrain glissant et escarpé qui doit être parcouru avec vigilance et un maximum de concentration.

La nage

Pendant le parcours, vous allez être amené à nager. Vous n’avez pas besoin d’être un excellent nageur, mais vous devrez au moins être capable de nager pour évoluer dans différents lits de cours d’eau. D’ailleurs, la plupart des activités comme la glissade, les toboggans ou le saut du haut des cascades se terminent généralement dans l’eau.

Les sauts

Pour éviter de se fracturer les jambes ou les bras, il faut maîtriser certaines techniques pour bien sauter. Pour cela, il n’y a rien de plus prudent que de se former et de demander l’aide d’un professionnel. Il vous apprendra à sauter correctement et à pratiquer le canyoning de manière sécurisée.

Les équipements indispensables pour la pratique du canyoning

Pour effectuer cette activité de manière confortable et en toute sécurité, il est indispensable de se munir de tous les équipements nécessaires. Ainsi, vous devrez emporter avec vous un maillot de bain, des chaussures de canyoning, des vêtements thermiques, des chaussettes, des gangs de canyoning en néoprène ainsi qu’une serviette de bain.

Sinon, certains équipements individuels sont déjà fournis par le guide comme la combinaison en néoprène. Elle vous permettra de vous protéger du froid et des irrégularités accidentels du canyon. Sinon, le casque est aussi indispensable pour protéger la tête des éventuels chocs. Et puis, équipez-vous d’un baudrier, un parfait allié pour les descentes en rappel.

D’autres équipements peuvent également s’ajouter comme la lampe de poche, quelques cordes ou encore une trousse de secourisme.

Ainsi, nous espérons que vous avez pu trouver dans cet article toutes les informations essentielles sur le canyoning. Il ne vous reste plus qu’à choisir le meilleur moment pour réaliser votre rêve d’aventurier et partir en exploration dans la nature. Sinon, n’hésitez pas à suivre une formation en canyoning si l’activité vous intéresse, mais que vous n’avez jamais eu l’opportunité de l’essayer. Cela vous permettra de vous lancer en toute confiance et pratiquer l’activité de manière autonome.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *